Communiqué sur notre mobilisation à Villars-Lès-Dombes

Communiqué du secrétaire Départemental de la Fédération de l’Ain

 

Par notre présence ici et c’est une première dans l’Ain, nous voulions faire passer un message.

OUI, nous avons entendu l’inquiétude et c’est un euphémisme des habitants de Villars-lès-Dombes mais au-delà celle des 11 millions de français qui ont voté pour nos propositions lors de l’élection présidentielle. Tous les sondages le disent les français sont opposés à l’accueil massif de migrants sur notre territoire.
Malgré la propagande et grâce à nous il faut le dire, ils en connaissent le coût économique, social, sécuritaire et sociétal ! 2 milliards d’euros pour les seuls mineurs isolés et ce coût risque de doubler rapidement !

Non, la France et nos campagnes ne sont pas un set de jeu du Monopoly où l’Europe de Bruxelles pourrait au gré de sa stratégie mondialiste et immigrationiste poser / imposer ses hôtels ici et là dans nos campagnes par le biais de ses chevaux de Troie que sont les associations qu’elle finance !

Non, ce n’est pas ici un accueil transitoire d’une centaine de personnes, qui répondrait à une urgence, une crise passagère ; c’est un mouvement de fond, durable, profond qui va pousser des millions de migrants en Europe et en France ; Une Europe et une France désarmées, sans frontière submergées et bientôt ruinées par cette politique immigrationiste folle ; une France qui joue en ce moment même son identité de demain.

Nous dénonçons, nous nous opposons à ces coups de force qui se multiplient sur notre sol où les populations méprisées ne sont pas consultées, pire trompées comme ici à Villars-lès-Dombes et c’est le maire lui-même qui l’a dit !
Cet hôtel aurait pu aurait dû être un élément de plus du développement touristique, de Villars-lès-Dombes, à proximité du parc aux oiseaux ! Il risque de devenir son point faible !

 

Nous dénonçons enfin l’hypocrisie de cette politique folle!
Beaucoup d’entre eux, vont être déboutés du droit d’asile, car il faut le dire ils sont en grande majorité des migrants économiques. Les plus volontaires vont accepter de suivre des formations, des cours de français pendant un an ou plus et vont se voir notifier une injonction de quitter le territoire français, obligation qui ne sera jamais suivie dans les faits ! Cette politique n’a aucun sens, c’est une fabrique à clandestins. C’est un gouffre financier !

Nous ne mettons pas de l’huile sur le feu comme ils disent , ce sont eux les apprentis sorciers de l’immigration avec leurs banderoles niaises et dangereuses : non aux frontières, bienvenue à tous les migrants ! C’est tellement facile de s’acheter une bonne conscience aux frais du contribuable

Ça suffit ! Nous voulons remettre les choses dans l’ordre :

L’Etat doit s’occuper en priorité de nos compatriotes en concentrant l’essentiel de ses ressources !
Priorité aux SDF que tous les présidents successifs avaient promis de loger ! Les hôtels c’est pour eux qu’il faut les ouvrir !
Priorité aux millions de familles françaises qui vivent dans la précarité
Priorité aux étudiants français dont on baisse les APL et qui n’ont plus de place à l’université.
Priorité aux retraités français dont on baisse les pensions et dont on augmente les impôts
Priorité à nos compatriotes malades qu’on soigne et rembourse de moins en moins bien alors que d’autres bénéficient de l’AME et de toutes les attentions !

 

Oui, nous osons le dire, nous osons le proclamer : la générosité ne doit pas se faire au détriment de nos compatriotes.

 

Buisson Jérôme,
Secrétaire Départemental de la Fédération de l’Ain.

 

Vous aimerez peut-être