L’Ain face à la radicalisation islamiste !

Communiqué de presse de Pénélope CHALON 

Responsable Front National de la 5e circonscription de l’Ain – Conseillère Régionale

Au 31 décembre 2016, 86 individus étaient suspectés de radicalisation, au sein du département de l’Ain. Qui dit suivis, dit « Fiché S » !

Les personnes « Fiché S » sont donc susceptibles d’être dangereuses ou sont en lien avec des personnes passibles de commettre des attentats. L’Ain n’est donc pas à l’abri d’une attaque terroriste même si le département, fort heureusement, a échappé à ces attaques barbares de la part de ces fanatiques.

La France entière, aujourd’hui, est en proie à ces comportements prémédités et décidés. Ce phénomène est le résultat d’une conduite désastreuse des gouvernements successifs dont les candidats à la prochaine élection présidentielle, François Fillon et Emmanuel Macron, en ont été ministres. La gauche et la droite sont les auteurs de cette assimilation négligée et de cet échec d’intégration à la France envers des individus en quête d’identité.

Marine Le Pen s’engage à interdire et dissoudre les organismes, de toute nature, liés aux fondamentalistes islamistes, d’expulser tous les étrangers en lien avec le fondamentalisme, de lutter contre les filières djihadistes, de renforcer les moyens humains et techniques des services de renseignements intérieurs et extérieurs mais aussi de créer une agence de lutte antiterroriste, attachée directement au Premier Ministre.

Seule, Marine est prête à affronter ce fléau et est en mesure de nous rendre une France sûre.

Pénélope CHALON 

Responsable Front National de la 5e circonscription de l’Ain – Conseillère Régionale

Vous aimerez peut-être